Interview d’un couple de bénévoles

Quel est le meilleur point de vue de la course des 10 km de Saint Médard? Peut-être celui des bénévoles…

Interview d’un couple de bénévoles : Mr et Mme Cazalis, Saint Médardais.

En tant que bénévoles, quel regard portez-vous à cette manifestation?

Christiane :
“C’est toujours dans une bonne ambiance que se déroule l’organisation des 10 km de Saint-Médard-en-Jalles.”

René :
“J’ai toujours favorisé mon investissement dans le bénévolat associatif ; c’est avec joie que j’accepte ce poste de commissaire de course qui a pour rôle de garantir la sécurité des concurrents des 10 km de Saint Médard.”

Plus concrètement, quels sont vos rôles respectifs?

René :
“Je suis commissaire de course, placé aux alentours du 8ème kilomètres. Les premiers que je vois passer sont les handisports. C’est toujours avec beaucoup d’émotion que l’on voit passer ces athlètes qui ont beaucoup de volonté pour arriver à ce niveau. En grandes enjambées arrivent les premiers que l’on surnomme ‘les élites’, puis le gros du peloton.”

Christiane :
“En fait, j’occupe 2 postes : dossards puis ravitaillement. Tout commence une semaine avant la course où a lieu une réunion concernant le circuit et les différents emplacements des commissaires et l’attribution des postes pour l’inscription. Puis la veille du départ, je remets les dossards pour ceux faisant parti d’un club, d’autres bénévoles s’occupant des ‘individuels’ et ‘non inscrits’. Cela se poursuit le lendemain jusqu’à 1/2 heure avant la course. L’heure du départ étant arrivée, c’est dans l’euphorie que je les vois partir pour ce parcours. Après l’effort, il faut du réconfort, je vais donc rejoindre d’autres bénévoles au stand de ravitaillement ‘arrivée’ très apprécié en fin de course par les coureurs.”

Et serez-vous au rendez-vous cette année?

Christiane et René :
“Vous savez, quand vous voyez plus de 1500 coureurs qui passent devant votre poste et que vous êtes heureux car tout s’est bien passé, vous vous dites ‘je reviendrai l’année prochaine’.”

Merci, et on se retrouve dimanche 13 mars!

Cet article a été publié le jeudi 28 janvier 2016.